Accueil > INPACT-PACA > Texte fondateur

Texte fondateur

Revenir à la rubrique

Alliance Provence, l’ARDEAR, Bio de Provence, la Confédération Paysanne, le GR CIVAM PACA et les Paniers Marseillais souhaitent avoir une démarche commune afin de représenter une seule voix, une voix forte en direction des institutions, des élus et de la société civile.

L’aspect collectif et solidaire au cœur de nos préoccupations

Se reconnaissant dans les valeurs d’une agriculture paysanne, alternative et solidaire, ils se sont réunis dans le pôle InPACT PACA pour « Travailler autrement en agriculture » en plaçant l’aspect collectif et solidaire au cœur des préoccupations.

Il affirme une volonté d’ouverture, s’adressant à tous les agriculteurs, et à l’ensemble des composantes de la société, dans une démarche constructive, de progrès et de reconnaissance des diversités des modes d’agricultures.

Pour des systèmes agricoles et alimentaires diversifiés et relocalisés

Ce ne sont pas les choix (ou justement, bien souvent, les « non choix ») des agriculteurs qu’il remet en question, mais le système agro-industriel qui détruit l’environnement, provoque des inégalités, isole les hommes, écrase les démarches favorisant l’autonomie des agriculteurs et des habitants.

Les alternatives proposées sont caractérisées par leur capacité de résilience face à des crises alimentaires, énergétiques et socio-économiques, dans une dynamique de transition progressive vers de nouveaux équilibres.

Il s’agit de systèmes agricoles et alimentaires diversifiés, relocalisés, intégrés dans des territoires ruraux et urbains vivants et solidaires, à dimension humaine, respectueux des ressources naturelles, de la santé et des générations futures, générateurs d’emploi et de revenus agricoles équitables et décents, valorisant la dimension collective des initiatives.

La souveraineté alimentaire est à concevoir en solidarité avec les autres territoires, proches ou lointains, dans un souci de complémentarité des productions et d’équité dans les échanges.

Les organisations porteuses de ce collectif ont des spécificités qui l’enrichissent. Elles se placent dans une démarche de rassemblement autour de dénominateurs communs.

Une voix forte auprès de nos institutions

L’objectif est de communiquer d’une voix forte, dans une démarche d’éducation populaire, sur les questions vitales liées à l’agriculture et à l’alimentation :

  • reconquête de la souveraineté alimentaire sur notre territoire comme pour tous les peuples, et accès de la population à une nourriture saine ;
  • transition du modèle agricole productiviste vers des pratiques plus respectueuses des hommes et de l’environnement ;
  • garantie d’un revenu agricole décent, amplification du nombre d’actifs en agriculture, préservation des terres agricoles nourricières ;
  • facilitation de la transmission et de l’installation.